Édition 2021 à Menton

Chag'art

De Florian DEGROISE.
Niché dans son laboratoire verdoyant, un artiste nous ouvre les portes d’un jardin atelier. C’est en utilisant chaque plante en tant qu’outils que le jardin s’est dessiné.

- Image en taille réelle, .JPG 2,22Mo (fenêtre modale)

LE JARDIN

Niché dans son laboratoire verdoyant, un artiste nous ouvre les portes d’un jardin atelier. C’est en utilisant chaque plante en tant qu’outils que le jardin s’est dessiné.

On voit alors les grands Cyprès substituer les crayons à papier, les Palmiers aux larges feuilles constituées de fabuleux pinceaux éventails, les topiaires servaient de gommes pour effacer et recommencer l’œuvre indéfiniment. Les Oliviers quant à eux s’employaient à offrir l’ombre indispensable sous ce climat Azuréen.

Une palette végétale emblématique de la région permet de familiariser le promeneur à cette diversité de plantes endémiques. En frôlant certaines plantes, les odeurs émanent et nous rappellent que notre région est à l’origine des plus puissants parfums.

Deux entrées permettent de pénétrer à l’intérieur du jardin. Le visiteur peut alors emprunter de belles promenades recouvertes de pierres et gravier afin de déambuler et contempler le lieu qui pourrait nous rappeler une certaine voie romaine qui traversait la région.

Celles-ci nous invitent à ce lieu central rempli de joie qui favoriserait les retrouvailles durant les belles journées. Caché sous les Oliviers, cet espace est protégé par ces grands murs qui se revêtissent d’un bleu éclatant, emblème de la méditerranée et éblouissant par sa couleur franche. Leur forme sinueuse s’inscrit sur le même tracé que les vagues de la méditerranée.

Cette zone de rencontre permet aux promeneurs de s’arrêter quelques instants grâce à des assises en pierre naturelle.

Le jaune et le rouge présent dans ce lieu nous rappellent symboliquement les façades chaleureuses de notre région, les deux socles cubiques en sont la preuve.

Des luminaires volubiles s’efforcent de grimper sur les troncs des grands sujets afin d’offrir leurs douces lumières dès la tombée de la nuit.

PAYS

France

LE CONCEPTEUR

- Image en taille réelle, .JPG 447Ko (fenêtre modale)

Florian DEGROISE est le porteur du projet. Dessinateur et concepteur paysagiste de jardin au sein de l’entreprise "Paysages et Jardins de Provence" depuis 2018.

Fasciné par la nature depuis toujours, Il obtient donc son BTS aménagements paysagers à Paris et pars étudier l’architecture de jardin au London College Garden Design à Kew Gardens (Londres). Ce designer de jardin a su se faire une place importante dans le monde du paysage puisqu’il est le premier Français à concourir pour le plus grand concours du Nord de l’Angleterre, le "Tatton Park Show" à Manchester en 2013. Médaille d’argent pour le jardin intitulé "Bees garden".

En 2018, il concourt aux victoires du paysage dans la catégorie "Jardins de particulier de plus de 500m²". Médaille d’argent pour le jardin de la Seigneurie.

Pour le projet Chag’art il est accompagné de Ludovic HOUTEMANE, Cédric PRISSETTE, Christophe BAUDUIN et Léa FANTAPIE.

PARTENAIRES DE LA RÉALISATION

Pépinière Sainte-Marguerite, Marbrerie des Clausonnes, JPW, Faben, Street Artist.

Les accès aux jardins sont assujettis aux contraintes sanitaires en vigueur.