Festival des jardins de la Côte d'Azur

Un festival éco-responsable

Le Festival s’inscrit dans une démarche de développement durable par la mise en place d’un certain nombre d’actions visant à diminuer son impact sur l’environnement

Un événement labellisé « GREEN Deal »

Le Festival des Jardins de la Côte d’Azur entre dans le cadre de la démarche du « GREEN Deal » qui ambitionne de faire des Alpes-Maritimes un territoire de référence dans le domaine du développement durable et place la question de la transition écologique au cœur de l’action départementale.

Le Festival s’inscrit dans une démarche de développement durable par la mise en place d’un certain nombre d’actions visant à diminuer son impact sur l’environnement :

  • Une communication éco-responsable : utilisation de papier issu de forêts gérées durablement (label PEFC) pour les supports de communication, documents disponibles en téléchargement sur le site internet, utilisation d’encres naturelles et de supports respectueux de l’environnement (bâches recyclables)…

  • Valorisation des espaces naturels et action en faveur de la pollinisation : édition d’une carte sur les parcs et jardins, distribution de sachets de graines mellifères,

  • Limitation de l’usage de la voiture individuelle et incitation à utiliser des modes de déplacement doux et peu polluants : encouragement du public à privilégier les transports en commun, la marche à pied, le vélo et le covoiturage pour ses déplacements,

  • Pour la restauration, favorisation des produits écologiques et locaux,

  • Pérennité et recyclage des créations : certaines communes (Menton, Antibes et Grasse) garderont et entretiendront les jardins éphémères au-delà du Festival, Antibes Juan-les-Pins gardera de manière pérenne le jardin école de l’Unep et le jardin municipal hors concours, l’intégralité des plantes et des matériaux utilisés pour les créations sera récupérée et réutilisée par les créateurs ou les communes,

  • Proposition d’animations en lien avec le développement durable identifiables par la création d’un logo spécifique « animation éco responsable »,

  • Sensibilisation au 0% pesticide avec l’inscription dans le cahier des charges du concours de l’obligation de 0% pesticide pour les jardins éphémères,

  • Remise d’un prix « GREEN Deal » pour le jardin le plus écologique.

Des créations respectueuses de l’environnement

Un accent particulier sera mis sur les problématiques environnementales dans le bassin méditerranéen en lien avec la thématique « Rêves de Méditerranée » : la gestion de l’eau ainsi que l’interdiction des pesticides et la recherche de méthodes alternatives.

Le Festival s’inscrira ainsi dans les directives de la loi relative à la transition écologique pour la croissance verte qui interdit aux collectivités territoriales, depuis le 1er janvier 2017, d’utiliser des produits phytosanitaires dit « pesticides » dans les espaces verts ouverts au public ; les produits de biocontrôle, les produits qualifiés à faible risque et les produits utilisables en agriculture biologique restant autorisés.

Par ailleurs, les créations intégreront à minima une des dimensions du développement durable (matériaux écologiques, cendres, bois, matières recyclées, gestion de l’eau, comportements éco responsables, pas d’utilisation de produits chimiques, etc.).

La sensibilisation du grand public aux aspects environnementaux

Un cycle de conférences, des animations, des ateliers de sensibilisation et des projections sur le thème du développement durable seront organisés avec les acteurs compétents tels que l’INRA ou l’Université Nice Sophia Antipolis et les organismes professionnels.