Festival des jardins de la Côte d'Azur

Présentation du festival

Le Festival des Jardins de la Côte d’Azur, célébration d’un patrimoine inestimable.

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo (fenêtre modale)|

Fort de ses atouts et en parallèle des actions de protection et de valorisation engagées dans les jardins du projet Jardival, le Département des Alpes-Maritimes lance, au printemps 2017, son premier « Festival des Jardins de la Côte d’Azur », événement inédit et majeur autour des jardins sur plusieurs sites du département.

Le concept est de valoriser le jardin à la fois comme un lieu où s’expriment la douceur de vivre et le réveil des sens, mais aussi comme une réponse pour s’adapter à l’urbanisation, à la pollution et au changement climatique. La ville verte est à l’honneur dans ce festival.

Par ailleurs, l'objectif est aussi de faire découvrir ce patrimoine des parcs et jardins au plus grand nombre et de valoriser le savoir-faire des professionnels du paysage et de l’horticulture.

Ce festival se compose d'une partie « IN » de concours de créations de jardins éphémères et d'une partie « OFF » de visites de jardins et d’animations, ainsi que la création de produits touristiques en partenariat avec le Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur France.

Il se déroule dans les communes de Nice, Cannes, Grasse, Antibes et Menton, pour les jardins éphémères exposés au public, ainsi que dans les autres villes du littoral, les villages des moyen et haut pays, Monaco et certaines communes de la Ligurie, partenaires du projet "Jardival" pour les animations, en lien avec les offices de tourisme et les sites touristiques environnants.

Une thématique porteuse : « L’éveil des sens »

Sur la Côte d’Azur, tous les sens sont sollicités : par le parfum des fleurs à Grasse, les essences d’agrumes à Menton, le bruit des cigales et le ressac des vagues, les senteurs des plantes méditerranéennes ou encore la beauté des paysages. Revisiter les codes de la Côte d’Azur dans un jardin éphémère offre des possibilités infinies.

Présentés au public pendant tout le mois d’avril 2017, les jardins éphémères seront visibles au début du printemps à une période de florescence où les fleurs s’ouvrent, les jours s’allongent, le soleil revient… Les candidats pourront jouer sur le réveil de la nature, suggérer, reconnecter le visiteur à son environnement.

Le candidat pourra choisir de mettre en avant les atouts d’un territoire en les revisitant, en signant des créations originales à base d’ingrédients connus de tous. Il pourra aussi choisir de mêler le beau à l’utile en suggérant le rôle du jardin dans le bien-être : il guérit, il apaise, il nourrit, il favorise les rencontres…

Le comité de sélection

Afin de permettre au jury d’assumer la subjectivité de son choix tout en garantissant la qualité et le sérieux des dossiers de candidature retenus, ceux-ci ont été sélectionnés par un comité technique présidé par l’Architecte paysagiste Jean Mus et composé de représentants des associations de professionnels du paysage, des communes d’accueil partenaires et des organisateurs.

Focus sur Jean Mus, porte-parole du comité technique

Image en taille réelle, .JPG 615Ko (fenêtre modale)|© Philippe Perdereau

A la tête de l’agence de conception, maîtrise d’œuvre et consulting Atelier Jean Mus & Cie, depuis plusieurs décennies, Jean Mus imagine des parcs et des jardins au bord du bassin méditerranéen et à travers le monde.

Passant de l’intimité d’un jardin clos à la majesté d’un vaste domaine, il travaille avec le même enthousiasme et la même passion, mettant son savoir-faire en pratique afin de créer un espace enchanté où il exalte, dans le respect de l’environnement, la beauté et la sensualité du lieu.

Il a créé plusieurs partenariats à l’étranger pour assurer une implantation efficace à ses projets au Moyen Orient, en Europe Orientale et Europe de Nord, dans les pays du Maghreb, en Afrique et en Amérique du nord.

Il est engagé dans de nombreux festivals et concours de jardins (Président Fondateur et Président du jury « Carré des jardiniers » au Salon Paysalia, Festival de Göteborg…)

La pérennité est assurée par sa fille, Florence, avec à ses cotés des proches partenaires depuis longtemps intégrés à l'agence.

Principales réalisations (réalisations sur la Côte d’Azur)

  • Parcs et jardins privés : Provence, Palma de Majorque, Santa Barbara (Californie), Le Japon en Provence, Saint-Jean Cap Ferrat, La villa Fiorentina (Cap Ferrat), Lubéron, Hollande, Grèce, Maroc, Israël …

  • Hôtels de prestige et lieux d’exception : Hôtel Ritz à Paris, Tour Odéon (Monaco), Le Monte-Carlo Beach (Monaco), Le Navarino Resort (Grèce), Hôtel Casadelmar (Corse), Domaine de Terre Blanche (Four Seasons Resort), Hôtel Monte-Carlo Bay (Monaco), Grand Hôtel Saint-Jean Four Seasons (Cap Ferrat), Le Royal Riviera (Saint-Jean Cap Ferrat), jardins du Château Saint-Martin & Spa (Vence)…

  • Espaces publics et lieux de loisirs : Domaine viticole de Vidauban (Var), Jardin du Grimaldi Forum (Monaco), Expressions Parfumées (Grasse), parcours paysager du 1er centre commercial à ciel ouvert, le Polygone Riviera (Cagnes-sur-Mer), le Jardin Exotique d’Èze…

  • Espaces éphémères et Pop-up Stores : Pour le salon Jardins, jardin édition 2015 : présentation du jardin éphémère « PAIRI DAEZA », pour le groupe LVMH : 3 concepts originaux (Jardin clos à St-Tropez, Jardin minimaliste à Cannes et Jardin vitrine à Osaka), pour le salon Jardins, jardin édition 2011 : création d’un espace design pour le magazine Résidences Décoration…

  • Projets en cours : Carrefour Antibes : aménagement de l’entrée d’Antibes (Jean Mus paysagiste et Jean-Michel Wilmotte architecte du projet d’extension de la galerie commerciale, 1ère collaboration pour le projet du nouveau quartier Martelly à Grasse), Domaine hôtelier en Corse : aménagement et restauration d’un hôtel type Eco-Lodge, Hôtel Relais & Châteaux, Le Mas de Pierre à Saint-Paul de Vence : extension du site hôtelier, Sotogrande en Espagne : aménagement unique en Andalousie, Hôtel de Paris à Monaco.

Composition du comité de sélection

  • JEAN MUS, Président du jury de sélection, Architecte paysagiste
  • DANIEL VEYSSI, Entrepreneur local du paysage, Membre de l’Union nationale des entreprises du paysage (UNEP)
  • MICHEL PENA, Architecte paysagiste à Paris, Concepteur de la Promenade du Paillon à Nice, Fédération Française du Paysage (FFP)
  • NIKOLA WATTÉ, Président PACA Corse de la Fédération Française du Paysage (FFP)
  • HEINER RODEL, Architecte paysagiste suisse, ancien Secrétaire général de l’International Fédération of Landscape Architects (IFLA)
  • STÉPHANIE KNOBLICH, Paysagiste allemande, journaliste et metteur en scène lumière
  • FRANCK ROTURIER, Responsable des jardins de Menton
  • MARIE-JOSÉ PETICHOU-DEBACQ, Responsable des jardins de Nice
  • JEAN-LOUIS GRAVAGNA, Responsable des jardins d’Antibes Juan-les-Pins
  • XAVIER PERALDI, Responsable des jardins de Cannes
  • DAVID BETTINI, Responsable des jardins de Grasse
  • JEAN-HUBERT GILSON, Responsable des jardins de Quimper
  • RAOUL RELAVE, Architecte paysagiste fondateur du site « Mon jardin en ligne ».

Les membres du jury

Chaque membre du jury aura une voix à l’exception du représentant du comité de sélection qui rapportera les choix du comité.

Focus sur Julie Depardieu, marraine du festival

Image en taille réelle, .JPG 267Ko (fenêtre modale)|© Frédéric Poletti

Julie Depardieu est une touche à tout : après des études de philosophie, elle enchaîne les stages dans le milieu du cinéma jusqu’à tourner pour la première fois en 1996 dans le téléfilm Les liens du cœur de Josée Dayan. Aussi présente sur le petit que sur le grand écran, c’est au cinéma qu’elle est distinguée en devenant la première actrice à recevoir deux Césars pour le même rôle dans La petite Lili de Claude Miller en 2004 (meilleur espoir et meilleur second rôle). Elle remporte à nouveau un César du meilleur second rôle en 2008 pour Un secret du même cinéaste.

Julie Depardieu découvre les planches en 2003 avec Mémoires de deux jeunes mariées d’Honoré de Balzac, puis Le jardin aux betteraves de Roland Dubillard l’année suivante. Passionnée de musique classique, elle met en scène Les Contes d’Hoffman d’Offenbach en 2008, et en 2015 elle participe à un concert-lecture à la Fondation Maeght pour l’inauguration de l’exposition « En chemin » de Gérard Garouste autour de son livre « L’Intranquille ».

Mais elle est aussi une passionnée de fleurs, de jardins, qu’elle prend plaisir à cultiver elle-même dès qu’elle le peut. Elle aimerait faire l’école du paysage de Versailles, est une adapte de la permaculture. Après des années de désherbage et de taillage intensif dans son jardin de la région parisienne (quitte à imposer le sarcloir à ses invités), elle prend aujourd’hui plaisir à découvrir les qualités de la flore spontanée.

En avril 2017, Julie Depardieu sera la marraine du Festival des Jardins de la Côte d’Azur et aura notamment la tâche, avec les autres membres du jury, de choisir le lauréat de cette première édition.

Les prix décernés

  • Le prix du jury d’une somme de 10 000 € offerte par le Département des Alpes-Maritimes.

  • Le prix du public qui sera invité à voter tout au long du Festival (prix honorifique).

  • Le prix de la presse (prix honorifique) qui sera remis le dimanche 2 avril 2017 par un jury presse composé d’une dizaine de journalistes de la presse spécialisée jardins et « life style », de France mais également d’Europe.

  • Le prix des professionnels du paysage
    L’Unep - Les entreprises du paysage remettra lors du Festival des Jardins de la Côte d’Azur un prix professionnel venant distinguer la réalisation qui répond le mieux aux critères de cette récompense. Le jury sera composé de 7 professionnels du paysage, représentant différentes organisations.

Campagne